Voitures autonomes, notre futur ?

google-self-driving-cars-e1431005615648-1940x1090Avez-vous déjà vu cette voiture dans les rues ?

truemappingcar-2
Here car

John, ne travaille pas pour le FBI ou la NSA et il conduit pourtant une voiture équipée d’une caméra. Il est en free-lance et travaille pour Here.

Here est une société britannique rémunérée par Google. Et oui, le géant américain a décidé de sous-traiter ses Google cars… Peut-être que cela lui coûtait trop cher !? (Soyons naïf.)

La voiture peut rouler jusqu’à 300 km/h (testée en réel jusqu’à 200 km/h sur une autoroute allemande), les images de la caméra reste intactes et d’une précision déconcertante. Elles sont ensuite envoyées dans un centre de traitement.

Cette caméra ultra perfectionnée coûte pas moins de 300 000 euros. Elle filme chaque rue, chaque chemin, chaque panneau en 3D.

L’emploi du temps de John lui permet de sillonner chaque recoin du monde entier. En effet, les chauffeurs ont un roadbook, il peut donc se retrouver en Afrique ou en Australie pour filmer des routes encore inexplorées par la caméra ou repasser sur certaines qui ont été modifiées entre temps. C’est un travail de titan et un cercle sans fin ! Il est évidemment tenu de demander une autorisation au préalable aux administrations territoriales compétentes pour avoir le droit de filmer.

Imaginez-vous pouvoir faire une sieste au volant ?

Le but n’est pas de vous espionner, mais bien de reproduire chaque détail de chaque route, afin, à terme, que nos voitures deviennent autonomes. Vous pourrez manger, dormir, travailler, (…) la voiture se conduira toute seule.

google-self-driving-cars-e1431005615648-1940x1090
Google self-driving

John m’avoue que son travail peut être parfois dangereux. Ses collègues ont déjà eu de mauvaises surprises en voyant leur matériel dégradé, saccagé par des personnes pensant certainement être privées de leur droit à l’image. Mis à part ça, il reste positif « on est bien payé et c’est un job assez sympa si l’on aime conduire et voir du pays ! »

Une anecdote à partager ?

«  La centrale de traitement nous renvoie parfois des images de personnes qui montrent leurs atouts. Malheureusement, pour ma part, je n’ai pour le moment eu droit qu’à des fesses masculines et des doigts d’honneur » nous confie-t-il.

Où s’arrêtera Google ?

Outre l’avancée technologique, le problème sera de savoir qui sera responsable en cas d’accident : Le constructeur ou le propriétaire ? Comment s’adapteront les assurances ?

La question que tout le monde se pose est bien sûr « à quand le cooking au volant, Google ? »

Be smalt, Stay tuned.

Rédigé par : 

Lise SANTRAINE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s