Voyager en Sicile

Dépasser ses limites pour mieux se connaître

Nous sommes le 25 novembre, mon trip de deux semaines en Italie commence par 7 jours en Sicile.

La Sicile…une île, la mer, le soleil…les siciliens…

C’est parti pour Trapani [située sur la côte ouest de la Sicile] au départ de Charleroi! (20 euros le vol aller avec Ryanair).

Après 2h30 de vol, à mon arrivée à l’aéroport, je prends le bus pour Trapani centre. Mon airbnb m’a envoyé par mail la compagnie à prendre, ainsi que l’arrêt dans le centre ville. Elle s’appelle « AST ».

Il est tard, il fait noir, mon logement, situé en face du port est un peu éloigné du centre ville, je décide de me reposer ce soir. Mon hôte m’a fourni un plan de la ville que j’étudierai plus tard.

La découverte

Premier jour, réveil à 8h en douceur… je lève la persienne, espérant voir la lumière du jour … Surprise: un mur !!! A 50 cm de ma fenêtre ouioui… Aïe aïe aïe…Le séjour commençait bien!

*Conseil n° 01 : [Mémo pour plus tard] S’assurer qu’il n’y ait pas de vis-à-vis direct avec un mur!!!

Il en faut plus pour me décourager! J’enfile ma tenue de sport, mes baskets…On se motive pour la « visit running » du matin!

Il fait grand soleil, de 20 à 25 degrés, le bonheur! Je revis. Je découvre alors l’eau turquoise de la Sicile.15069115_10157740289275612_1892175312180739541_o

J’explore les plages et j’en profite pour me perdre dans le joli centre ville.

FullSizeRender (3).jpg

Des rencontres

En début d’après-midi, je me pose en terrasse pour déjeuner, je galère avec mon plan et cherche des lieux à visiter. Un jeune homme, assis avec une amie à quelques mètres, me regarde avec insistance pendant plusieurs minutes et me lance : « Where do you come from ? ». Je lui réponds que je suis française, j’en profite pour m’approcher et leur demander mon chemin. La discussion était lancée. Alex m’explique qu’il est georgien, prof d’Anglais dans un lycée à Trapani. Sagra, son amie, est elle aussi enseigne mais sur Marsala [à 30min en train de Trapani – 8 euros A/R]. Elle me propose de la rejoindre un après-midi pour me faire visiter sa jolie ville. Alex, lui, me suggère de le rejoindre le soir même pour boire un verre avec des amis… Certains sont français. Je sens que je peux leur faire confiance et accepte avec plaisir, nous échangeons nos numéros pour garder contact.

Je les quitte pour me balader dans le centre ville… OMG, tout est fermé!!! Il est 14h30, c’est l’heure de la « siesta »!! Toutes les boutiques réouvrent à partir de 16h. Je croise à nouveau le duo par hasard. Je demande alors à Alex ce que je peux faire cet après-midi, il me répond du tac-o-tac « humm…Take a nap! ». Effectivement, il n’y avait rien d’autre à faire. Je me rends compte que Trapani n’est vraiment pas très grande…

*Conseil n° 02 : Chose importante à savoir: quand un italien vous dit que c’est « hyper loin », cela signifie environ 15min à pieds… [Après des heures à marcher, ça passe!]

Le soir venu, je retrouve Alex et ses amis dans un bar, je rencontre le fameux « François, le français ». Ravie de parler ma langue maternelle [les siciliens parlent très mal anglais et le georgien a un accent américain très prononcé et parle très vite], je passe la soirée à discuter avec lui. Il m’explique qu’il est venu ici en mission pour le travail. Je passe un très bon moment en sa compagnie et sympathise.

Après deux nuits passées dans cette chambre sans lumière, avec le bruit de mes voisins dans la cage d’escalier qui résonne dans ma chambre, je ne suis pas mécontente de le quitter pour un airbnb sur un yacht [je l’avais booké une semaine à l’avance]. La veille, l’hôte m’envoie un message pour me demander d’arriver à 8h30 du matin… [ça va piquer!]

*Conseil n° 03 :  avant de quitter le wifi, bien se renseigner sur la route…

Des lieux inoubliables

Le lendemain, me voilà partie pour découvrir mon prochain logement…Bon, bien sûr, super bien réveillée, pas encore petit déj, je pars dans le mauvais sens, et je m’en rends compte après 15min de marche avec mon gros bagpack sur le dos, sinon c’est pas drôle. Dooonc, en fait, le « garage » du yacht était à 30 mètres, en face de mon ancien airbnb. Je rencontre alors le propriétaire du bateau… qui… ne parle pas anglais et juste quelques mots de français [avec un charme à l’italienne]. Il a l’air pressé, il me fait alors visiter son boat rapidement en m’expliquant que je serai…seule, une journée et une nuit sur ce Y.A.C.H.T.

A moi la farniente, et l’expérience d’une nuit sur un bateau!

La musique sur le pont, en train de bronzer [oui il est muni d’enceintes intégrés partout!], j’envoie quelques vidéo à mes amis histoire de leur faire partager mon bonheur au soleil pendant qu’ils sont au travail, sous un ciel gris. Quand on part en décalé, on a tellement attendu ces vacances, qu’on a toujours ce côté sadique, à jalouser ses amis. C’est ça qui est bon ! Une journée détente avant l’aventure.

15168654_10157745469370612_852542512942669484_o.jpg

*Conseil n° 04 : Il faut savoir qu’il est possible d’avoir le mal de terre. Pas évident le retour sur la terre ferme.

Peu importe, un yacht avec 5 couchettes pour moi toute seule, à 40 euros la nuit [avec la journée en plus], ça valait le coup, c’était génial!

Le lendemain me voilà partie pour Isola Favignana, j’y ai réservé deux nuitées. Avant le départ, je suis allée me renseigner pour prendre le ferry.

*Conseil n° 05 : Sachez qu’il vaut mieux arriver 30 min avant pour acheter son billet, c’est moins cher que de réserver la veille du départ. Je vous conseille de vous munir du dépliant avec les horaires, en cas de problème, ça peut servir. N’oubliez pas de demander le nom du bateau pour ne pas le louper [ça a failli m’arriver].

En arrivant, je passe par mon airbnb déposer mes affaires. Je rencontre mes voisins, un couple de retraités très sympathique qui vient d’Alaska. Ils m’expliquent qu’ils passent plusieurs mois en Sicile pour profiter du soleil [tu m’étonnes! Il doit tellement faire froid à cette période dans leur pays!!! Je les comprends]. Ils m’indiquent également des endroits à voir comme le Fort de Santa Catarina et j’apprends que l’île peut se visiter facilement à vélo. Je décide donc d’en louer un pour 5 euros la journée. La balade démarre…

Une mer teintée d’un bleu smalt par endroits…

Derrière un mur immense, que je dois escalader pour prendre une photo, je découvre alors, un décor de cinéma, à couper le souffle!

15195957_10157753893375612_6550746345187158636_o.jpg

15235554_10157749905360612_4951097470844586991_o

La claque!…On comprend mieux à quoi servent ses grands murs…Il doit bien y avoir une 20aine de mètres là-dessous.

Je fais également quelques rencontre impromptues…

Sur Isola Favignana, fin novembre, le vent se lève et il n’y a pas grand chose à faire. Les touristes sont évidemment absents. Les restaurants sont fermés le soir, il est difficile de trouver des supermarchés et ma chambre ne possède pas de kitchenette… La nuit commence à tomber à 16h30… A 17h il fait nuit noire, je ne suis pas très rassurée. Je finis par trouver une épicerie ouverte. J’achète des bananes, des clémentines et des galettes de riz pour tenir jusqu’au lendemain. Le vent souffle de plus en plus fort, les volets claquent contre ma fenêtre, je sens que la nuit va être difficile.

Une aventure

Le lendemain, lors d’une éclaircie, je décide de monter jusqu’au Fort qui culmine à 300 mètres d’altitude [sachant que j’ai le vertige]. Je commence à vélo…Quelle drôle d’idée me diriez-vous!?

IMG_5891.JPG

Effectivement…Je me confronte à des marches au bout d’une 100aine de mètres… Bon et bien, pas le choix, c’est parti pour le trekk ! Au bout de 30min cela commence à être vraiment haut, la peur du vide se fait ressentir mais peu importe, je regarde vers le haut, je ne peux faire demi-tour, cela serait un échec. Je veux dépasser mes limites. Je me suis lancée ce challenge, c’était décidé, j’irais jusqu’au bout !

IMG_5973.JPG

Au bout d’une heure, je touche enfin au but, j’approche enfin du Château. Le vent souffle énormément, je suis obligée de me baisser pour ne pas perdre l’équilibre. Plus que quelques mètres… Je résiste…! Je l’ai fait ! J’ai atteint le Fort de Catarina!

FullSizeRender (8).jpg

Curieuse d’en voir plus, j’avance un peu plus loin pour découvrir l’intérieur des ruines. Pour cela, je franchis un panneau qui semble dire en italien que c’est un passage interdit. Je reste donc sur mes gardes… J’aperçois l’autre côté de la montagne. Pas le temps de prendre une photo, une bourrasque de vent me surprend dans mon élan, je me couche sur le sol en reculant.
fullsizerender-1

Un peu calmée, je décide donc de redescendre par sécurité, tout en restant proche du sol, en pliant les genoux… Je peux vous dire que je n’ai jamais descendu une montagne à pieds aussi vite de ma vie!

IMG_5971.JPG

Je récupère mon vélo au pied de la montagne, le sourire aux lèvres, un rire et un crie de joie me libèrent : »Je l’ai fait !!! Seule, je l’ai fait ! Wouhh! ». Pour certains, cela peu paraître ridicule, mais sachez que lorsqu’on dépasse une appréhension, une peur ou une phobie, on ressent un sentiment incroyable de liberté et de fierté !

Après ces deux jours passées sur cette île, entre isolement, dépassement de soi et des paysages à couper le souffle, je tente de rejoindre ma nouvelle amie, Sagra à Marsala.

Malheureusement, le vent étant trop violent les gardes côtés m’informent que le bateau ne peut partir dans cette direction. Par contre, je peux prendre le ferry pour rentrer sur Trapani… Retour au point de départ… Airbnb perdu sur Marsala pour une nuit… Tant pis! Ouf! Je ne me voyais pas rester sur cette île avec les conditions climatiques qui se détérioraient. Je retourne à la civilisation.

*Conseil n° 06 : Il est important d’évaluer toutes les possibilités lors de galères, il ne faut pas perdre pieds, ne pas paniquer. Il est faut réfléchir et se renseigner. Les solutions ne tombent pas du ciel, il faut prendre du recul sur chaque situation. Concernant l’annulation d’un Airbnb, il suffit de demander à votre hôte s’il peut annuler la réservation. Pour ma part, je l’ai annulée via l’application. En parallèle j’ai prévenu l’hôte de la situation et j’ai écrit un mail à Airbnb qui m’a remboursé une partie de la réservation  [j’ai expliqué le cas de force majeur dû à la météo].

Quel bonheur de revenir sur Trapani. Mon nouvel ami français est gentiment venu m’accueillir au port. Il m’invite à son apéro qu’il organise avec ses collègues polonais. Nous voilà parti faire des courses pour la soirée: Lumbrosco, rosé, vokda pour les polonais, jus de fruits, quelques t’chips…Nous sommes prêts!

Je fais la connaissance des deux énergumènes. Un hyper actif et un autre plus calme. Ce fût une superbe soirée, entre parties de rigolades et échanges culturels! J’ai notamment appris quelques mots et que les polonais étaient fans de … ZAZ !!! Ils connaissent ses chansons par coeur ! C’est une grande star là bas ! Tout comme Indila avec la reprise de « Douce France »… En fait, sous leurs airs un peu rudes, ils ont un coeur tendre ces polonais! Minuit passé, je les quitte avec un peu de difficulté, me disant que je ne les reverrai plus… C’est ça aussi les rencontres en voyage solo… Des belles rencontres qui resteront des beaux souvenirs.

De l’histoire

Dernier jour, dernière nuit sur Trapani avant mon vol pour Milan Bergame, je vous fais partager un « Secret b&b » dans le centre ville… qui vaut le coup détour… un charme indéniable, une terrasse avec une vue sur des bâtiments datant de 1800, un emplacement, une ambiance, une qualité de service ! Rien à dire, tout simplement superbe endroit!

Une leçon de vie

Si je dois retenir une leçon de ce voyage, c’est que dans la difficulté, face à l’adversité, il ne faut pas se laisser aller, il faut se relever et ne jamais baisser les bras. Ce voyage m’a rendu plus forte! J’ai pourtant déjà fait un trekk bien plus difficile, il y a 2ans, dans la jungle d’Ilha Grande (RJ-Brésil)…Où l’on a vécu, avec mon frère, pendant 2 fois 5heures entre paradis et enfer… Mais la, c’était différent, j’étais seule!

Des expériences, des challenges relevés, des rencontres, des échanges…De mon aventure en Sicile, je ne regrette rien. Me voilà parée pour mon voyage vers l’Italie du nord.

Let’s follow the trip.

Pour booker les meilleurs endroits à Trapani et vivre une belle aventure, c’est par ici:

  • Map: Trapani
  • Prenez votre vol sur : Ryanair
  • Passez une nuit sur un Yacht, seul ou avec vos amis, à Trapani : Y.A.C.H.T
  • Dormez dans le Secret b&b de Trapani : Secret b&b
  • A retenir : Les îles Egades, sont à seulement 30-50 min en ferry de Trapani [Levanzo, Favignana et Marretimo] – N’hésitez pas à consulter ce guide de voyage pour plus d’infos [Iles Egades]
  • Si vous souhaitez visiter Palerme et d’autres villes, il est préférable de louer une voiture

Smalt mag.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s