Dans le doute, fonce!

Pour la nouvelle année, pas de résolution mais une nouvelle philosophie de vie: « Dans le doute, fonce! »

J’approche de la trentaine et comme beaucoup de gens de ma génération je me suis souvent posée ces questions: »Pourquoi je doute? » ; « faut-il douter de tout? ».

Je suis sans cesse en train de me remettre en question dans ma vie professionnelle, autant que dans ma vie personnelle: Suis-je heureuse dans cette ville? Est-ce que je m’épanouis dans mon travail? Cette personne me correspond -t-elle vraiment? Dois-je prendre un nouveau départ?

Il y a quelques semaines, lors d’un weekend entre nanas, une amie m’a fait découvrir une émission passionnante, street philosophy. Ce sont plusieurs reportages sur la vie. Un jeune berlinois pose toutes ces questions existentielles qui nous trottent dans la tête. Il rencontre des trentenaires dans des lieux de la capitale Berlinoise (rappeurs, blogeurs, jeunes philosophes, politiciens, chefs d’entreprises…) et leur donne la parole. Ceux-ci nous éclairent sur les sujets les plus complexes et tentent de trouver des réponses à toutes nos interrogations. A la fin de chaque sujet, je me sens comprise et tout est plus clair.

Ce sont des séquences qui allient philosophie de vie et coaching pour dépasser ses appréhensions de la vie quotidienne. J’ai notamment appris qu’il était important de penser à soi pour être heureux, car le bonheur des autres passe d’abord par son propre bonheur.

Vous n’êtes pas seul à vous remettre sans cesse en question, c’est normal. C’est d’ailleurs tout à fait moral et humain. Cela signifie que vous avez du recul sur vos propres actes et sur ceux des autres. Vous faites preuve d’un grand sens d’observation et c’est une grande qualité!

Alors, arrêtez de ruminer dans votre coin, prenez-vous en main et parlez-en autour de vous, vous verrez que vos questionnements sont tout à fait légitimes.

Un jour, lors d’un petit coup de blues après une période chargée, ma nièce d’à peine 5ans a lancé soudainement à son père, d’un air enjoué, quelque chose qui ne pouvait que me redonner le sourire « Dis papa!? Elle est pas belle la vie!? ». On dit que la vérité sort toujours de la bouche des enfants…

Be Smalt, be happy,

Smalt mag.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s